CLINIQUE PSYMEDICIS
ONCO-PSYCHOLOGIE, PSYCHOLOGIE DE LA SANTÉ, NEUROPSYCHOLOGIE.


  Contactez-nous : (514) 663-7796

Onco-psychologie

Onco-psychologie - Clinique Psymedicis

Vivre avec le cancer peut chambouler une vie. Vous vous sentez triste, découragé? Vous avez peur? Vous devez retourner au travail, mais comment faire?

Vivre avec la maladie c’est aussi cultiver la vie. PSYmedicis est là pour vous.

L’onco-psychologie est une discipline récente de la psychologie. Elle permet d’accompagner toute personne touchée par le cancer, que ce soit la personne qui vit avec le cancer ou ses proches (conjoint, enfants, famille, amis, collègues).
Le psychologue spécialisé en oncologie intègre, analyse et guide selon l’évaluation et le traitement des composantes émotives, physiologiques et médicales de la maladie oncologique. Ainsi, il est appelé à travailler en étroite collaboration avec l’équipe médicale traitante.

Pour le patient qui vit avec le cancer

Lors de la première rencontre d’évaluation, l’onco-psychologue tentera de cerner la cause des défis psychologiques. Celui-ci tiendra compte de toutes les problématiques possibles en lien avec la maladie. Il est possible que vous fassiez face à une ou plusieurs de ces composantes :

  • De possibles effets secondaires aux traitements médicaux (débalancements hormonaux, effets secondaires de la médication, réactions émotionnelles aux particularités des traitements oncologiques)
  • Un défi d’adaptation à la réalité de la maladie
  • La résultante de défis émotionnels antérieurs au diagnostic de cancer
  • Une quête existentielle secondaire au défi émotif de vivre avec le cancer
  • Tout autre questionnement face à la maladie

Il est important de souligner que la présence d’un défi émotif durant le parcours oncologique est un élément très important qui se doit d’être évalué et soigné dès que possible, et ce, à tout moment.

Du dépistage à l’investigation médicale, aux traitements, à la période de suivi jusqu’en fin de vie s’il y a lieu, le suivi psychologique lors d’un cancer représente une composante importante du traitement oncologique. Il n’est pas un luxe, ni un complément, le suivi psychologique est souvent l’une des clés d’un traitement oncologique harmonieux, permettant de cultiver la vie et de faire face à l’incertitude propre au cancer.

Pour les proches d’une personne touchée par le cancer :

Lors de la première rencontre d’évaluation, l’onco-psychologue tentera de cerner la cause des défis psychologiques. Que ce soit un enfant dont le parent est malade, un conjoint(e), un frère, une sœur, un parent ou un ami, il est attendu de se sentir submergé, triste, anxieux. L’incertitude propre au cancer est un grand défi émotif, autant pour le malade que pour ses proches. Tout défi émotif se doit d’être entendu et traité, et ce, à tout moment durant le parcours oncologique.

Voici différentes raisons pour bénéficier des services d’un onco-psychologue:

  • Difficulté à tolérer l’attente des résultats médicaux
  • Ambivalence face aux traitements
  • Préparation aux traitements contre le cancer (chirurgie, chimiothérapie, radiothérapie, hormonothérapie)
  • Anxiété/dépression reliée au cancer et à ses traitements
  • Apprendre à mieux composer avec les effets secondaires (nausées, difficulté de sommeil, fatigue, etc.)
  • Douleur
  • Parent et vivre avec le cancer
  • Enfant qui vit le cancer d’un parent, d’un proche


  • Difficultés d’adaptation post-traitement
  • Retour au travail
  • Composer avec le chemobrain (brouillard cérébral)
  • Inquiétude d’une récidive
  • Optimiser la qualité de vie
  • Apprivoiser la fin de vie
  • Vivre avec le cancer d’un proche
  • Composer avec le deuil et la perte d’un être cher